Trèfle

Projet B.E.P. primaire
Le projet pour les enfants à Besoins Educatifs Particuliers est né du redéploiement du poste de Maître E du secteur.
Les trois établissements : St Louis/St Bruno, les Providence Trinitaires et St Denis ont choisi de s’associer pour une mise en réseau sous le nom du Trèfle.
Ainsi, l’une des premières actions menées par le Trèfle a-t-elle été, la mise en commun et le redéploiement du poste d’enseignante Spécialisée que les Trinitaires et St Louis partageaient déjà.
L’enseignante concernée avait fait remarquer à de nombreuses reprises que son emploi du temps n’étant pas surchargé, il conviendrait de s’interroger sur la suite à donner.

Saint Denis a toujours accueilli des élèves en situation difficile, tant sur le plan social que sur le plan scolaire. L’idée est, comme pour les APIE, de les intégrer au monde ordinaire.

Aujourd’hui, l’enseignante spécialisée intervient deux demi-journées par semaine dans l’établissement. Elle prend en charge des enfants de tous niveaux, soit à la demande des enseignants qui souhaitent qu’elle vienne en classe faire une observation suivie ou non d’une prise en charge, soit à la suite d’évaluations qui font apparaître des difficultés dans certains domaines.

Le protocole est le suivant : l’enseignante spécialisée fait une proposition de prise en charge par écrit auprès des parents qui doivent donner leur accord pour le suivi.

D’autres élèves ne sont pas pris en charge par le maître E mais présentent des difficultés majeures dans la poursuite de leur scolarité. Certains ont un suivi MDPH avec une notification pour un AVS/EVS, d’autres subissent la scolarité obligatoire avec de grosses lacunes.

L’idée est de proposer à tous ces enfants, des temps de réussite particuliers, que ce soit grâce à la présence de l’EVS ou par les propositions suivantes :

  • Mise en œuvre d’une comédie musicale avec l’aide des enseignants et de l’intervenante en musique. Les élèves présentent ce spectacle aux familles, c’est une occasion pour eux de restaurer leur image de « mauvais élève »
  • Travail sur le corps, certains de ces élèves en difficulté, se sentent plus à l’aise sur un terrain de sport que dans la classe. L’idée est de valoriser cela pour qu’une fois dans la semaine, ces élèves se sentent « meneurs » et restaurent leur image ; pour ceux qui ont des difficultés également sur le plan moteur, l’intervenant en sport, les prend par groupes restreints afin de les faire avancer plus vite et retrouver le niveau de leur classe d’âge.